Géneration Orange Lille

Un forum de discussion animé par les jeunes démocrates lillois
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'autre enjeu des municipales 2008

Aller en bas 
AuteurMessage
Farid

Farid

Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: L'autre enjeu des municipales 2008   Dim 23 Sep - 8:37

Une cohabitation d'un genre inédit pourrait se répandre après les élections municipales de mars 2008. Plusieurs grandes villes acquises ou conservées par la gauche pourraient coexister avec des communautés d'agglomérations de droite. Cette tendance lourde de la sociologie électorale est susceptible de provoquer à terme des blocages.

Assurés de conserver la mairie de Lille, les socialistes pourraient perdre la communauté urbaine en 2008

A Lille, ce scénario est dans toutes les têtes. Pierre Mauroy, président de Lille Métropole, qui réunit 85 communes, le reconnaît : "Autant je suis plein d'assurance pour la réélection de Martine Aubry à la mairie de Lille, autant pour la communauté, je suis moins sûr..." L'ancien premier ministre de François Mitterrand, qui préside Lille Métropole depuis 1989, a annoncé qu'il quittera ses fonctions après les municipales. Les 170 conseillers communautaires, désignés par les conseils municipaux nouvellement élus, auront à lui choisir un successeur.

Marc-Philippe Daubresse, premier vice-président (UMP) de la communauté urbaine, est déjà sur les rangs. "Je salue le bilan de Pierre Mauroy, dit-il. Je propose la même gouvernance que lui, fondée sur le consensus. Contrairement à ceux qui ont un exercice solitaire du pouvoir..." Mme Aubry est visée. Car la conquête de la communauté urbaine est un passage obligé pour conserver les coudées franches dans sa ville. Et, au-delà, pour asseoir son autorité sur la puissante fédération socialiste du Nord, aux mains des fidèles de M. Mauroy.

Lille Métropole, qui fêtera en 2008 son quarantième anniversaire, pèse 1,489 milliard d'euros de budget. Soit presque autant que la région Nord-Pas-de-Calais (1,774 milliard). Le budget de Lille est de 476 millions d'euros.

Au fil des années, la liste des compétences communautaires s'est allongée : le développement économique, l'urbanisme, l'habitat, les transports urbains, les services du logement et organismes d'HLM, la voirie, les parcs de stationnement, l'eau et l'assainissement. La communauté intervient aussi dans les domaines culturels et sportifs, à travers le Musée d'art moderne, le Stadium de Villeneuve-d'Ascq et une contribution à l'opéra de Lille. Que reste-t-il au maire de Lille ? "Certes, le maire conserve son aura, admet Christian Decocq, chef de l'opposition municipale UMP. Mais les sous se trouvent à la communauté. Il est toujours humiliant d'aller mendier de l'argent."

Depuis les municipales de 2001, l'agglomération a changé. La ville-centre est plus à gauche que jamais. Ségolène Royal y a réalisé des scores historiques, autour de 60 %. M. Decocq, candidat UMP malheureux dans la 3e circonscription, celle du centre et du vieux Lille, ne se présentera pas aux municipales. Il laissera le champ libre au député (UMP) Sébastien Huyghe.

Pour M. Decocq, les centres-villes sont perdus pour la droite. "Lille est devenue une ville de fonctionnaires, d'étudiants, de membres de professions intellectuelles acquises à la gauche." La ville attire les bobos (bourgeois bohèmes). Une population qui vote pour les socialistes, les Verts ou le centre.

A l'inverse, Nicolas Sarkozy a réalisé des scores inattendus dans des communes ouvrières comme Wattrelos (50,04 %), Marquette-lez-Lille (53,41 %), mais aussi Seclin (51,65 %), seule municipalité PCF de l'agglomération. " Il faut s'attendre à des surprises, prédit M. Daubresse. Nicolas Sarkozy a fait éclater les lignes. Désormais, il y a des classes moyennes qui votent à gauche et des ouvriers à droite." Pour M. Decocq, "le clivage ne passe plus entre les bourgeois et les ouvriers, mais entre la France intellectuelle, cultivée, et la France populaire, populiste, bonapartiste".

Restent quelques invariants. Les communes riches restent à droite : Bondues, Mouvaux, Wasquehal, surnommées "BMW", où les patrons du textile s'étaient fait construire des maisons. Auxquelles il faudrait ajouter Croix, le "Neuilly" du Nord. Quant aux quartiers sensibles, comme Lille-Sud, L'Epeule à Roubaix, la Bourgogne à Tourcoing, ils restent ancrés à gauche. En revanche, le vieux quartier ouvrier de Wazemmes, dans Lille, serait en voie de "boboïsation".

Pour Fabien Desage, maître de conférences en sciences politiques, tout va se jouer dans les anciennes banlieues ouvrières, comme Seclin ou Halluin, concernées par le phénomène de la périurbanisation : "Les ménages qui ne peuvent pas se loger dans les villes-centres, devenues trop chères, s'y installent dans des lotissements."

Ce sont des gens "qui ne vivent pas où ils travaillent", explique Frédéric Sawicki, professeur de sciences politiques à l'université Lille-II. Ces salariés du commerce, du secteur bancaire ou de la fonction publique hospitalière "sont soumis à des contraintes de transport, étranglés par des crédits, ajoute M. Sawicki. Qu'est-ce que ces gens-là attendent encore de l'Etat, sinon de payer moins d'impôts ? Le discours de Sarkozy sur le thème "travailler plus pour gagner plus" est fait pour leur convenir."

La présidence de la communauté va se jouer dans les grandes villes de la périphérie. Tous les regards sont tournés vers Tourcoing, qui semble être le maillon faible de la gauche. La ville, de tradition à la fois ouvrière et catholique, a voté à 51,51 % pour M. Sarkozy. Le maire PS sortant, Jean-Pierre Balduyck, laisse la place à son premier adjoint, Michel-François Delannoy.

Contre lui, le député Christian Vanneste, controversé en raison de ses propos homophobes. "Les Tourquennois s'en foutent !, croit savoir M. Daubresse. Cela agite les Parisiens, mais ce n'est absolument pas l'enjeu de l'élection." M. Balduyck se dit "serein". Il compte sur le soutien, au deuxième tour, du responsable du MoDem, Michel Van Tichelen, "qui ne supporte pas Vanneste". L'avenir politique de Martine Aubry pourrait dépendre de la bataille de Tourcoing.

LE MONDE | 22.09.07 |

-----------

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagazettedudemocrate.blogspot.com/
D



Nombre de messages : 198
Age : 30
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: L'autre enjeu des municipales 2008   Dim 23 Sep - 12:17

Citation :
"Autant je suis plein d'assurance pour la réélection de Martine Aubry à la mairie de Lille, autant pour la communauté, je suis moins sûr..."
ça ça doit vouloir dire qu'on aura du boulot... Neutral

Citation :
"Lille est devenue une ville de fonctionnaires, d'étudiants, de membres de professions intellectuelles acquises à la gauche." La ville attire les bobos (bourgeois bohèmes). Une population qui vote pour les socialistes, les Verts ou le centre.
en fait tout sauf UMP quoi... Laughing


Citation :
Contre lui, le député Christian Vanneste, controversé en raison de ses propos homophobes. "Les Tourquennois s'en foutent !
Malheureusement, je pense aussi que c'est en parti vrai. Vanneste ( prof de phlio Suspect ) était largement connus pour ces propos homophobes, mais ça ne l'a pas empéché de remporter sa place de député...

Citation :
Pour Fabien Desage, maître de conférences en sciences politiques, tout va se jouer dans les anciennes banlieues ouvrières, comme Seclin ou Halluin, concernées par le phénomène de la périurbanisation : "Les ménages qui ne peuvent pas se loger dans les villes-centres, devenues trop chères, s'y installent dans des lotissements."
Sarkozy l'avait emporté aux présidentielles, et Vanneste aux législatives. Pourtant longtemps surnommmés "Halluin la rouge" (communiste, puis socialiste), la mairie risque fort de changer de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
simonpierre
Modérateur


Nombre de messages : 139
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: L'autre enjeu des municipales 2008   Dim 23 Sep - 19:36

le clivage ne passe plus entre les bourgeois et les ouvriers, mais entre la France intellectuelle, cultivée, et la France populaire, populiste, bonapartiste

C'est marrant qu'ilparle de Sarkozy dans des termes aussi peu flatteur pour lui. "populiste" "bonapartiste" a-t'il enfin ouvert les yeux !?! (vous aurez compris que "intellectuel" et "cultivé" n'est surement pas compatible avec notre président.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher
Admin
Christopher

Nombre de messages : 77
Age : 33
Localisation : Lille - Wazemmes
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: L'autre enjeu des municipales 2008   Dim 23 Sep - 21:30

Je me suis dit exactement la même chose. A croire que Decocq est à l'UMP malgré lui...

Pour la confiance de Mauroy en la réélection de Martine Aubry c'est vrai qu'il y a de fortes chances que ce soit le cas (même si on fera de notre mieux), par contre le vrai enjeu c'est d'être deuxième et d'accroître ainsi le poids du Mouvement Démocrate au conseil municipal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farid

Farid

Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'autre enjeu des municipales 2008   Dim 23 Sep - 21:59

simonpierre a écrit:
le clivage ne passe plus entre les bourgeois et les ouvriers, mais entre la France intellectuelle, cultivée, et la France populaire, populiste, bonapartiste

C'est marrant qu'ilparle de Sarkozy dans des termes aussi peu flatteur pour lui. "populiste" "bonapartiste" a-t'il enfin ouvert les yeux !?! (vous aurez compris que "intellectuel" et "cultivé" n'est surement pas compatible avec notre président.)

C'est un terrible aveu de leur stratégie politique.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagazettedudemocrate.blogspot.com/
rahima



Nombre de messages : 14
Age : 38
Localisation : Lille
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: L'autre enjeu des municipales 2008   Dim 23 Sep - 22:03

On parle toujours de clivage gauche/droite, et il faut le dépasser si on veut une victoire. Sensibilisons les gens aux idées et non aux partis qui défendent ces idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farid

Farid

Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'autre enjeu des municipales 2008   Dim 23 Sep - 22:07

Christopher a écrit:

le vrai enjeu c'est d'être deuxième et d'accroître ainsi le poids du Mouvement Démocrate au conseil municipal.

Cela doit être notre objectif, mais pour cela de nombreuses conditions doivent être réunis assez rapidement.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagazettedudemocrate.blogspot.com/
Farid

Farid

Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'autre enjeu des municipales 2008   Dim 23 Sep - 22:23

rahima a écrit:
On parle toujours de clivage gauche/droite, et il faut le dépasser si on veut une victoire. Sensibilisons les gens aux idées et non aux partis qui défendent ces idées.

Les gens attendent une organisation, des compétences, des énergies et des idées mais pas uniquement des idées.

Plutôt un mouvement qu'un parti, mais une structure reste indispensable pour être crédible et rassurer.

Les municipales c'est s'adresser aux quotidiens des habitant(e)s, c'est être concret, proposer des services qui contribuerons à améliorer leur quotidien. Ce sont des choses assez simples, le logement, les garderies, les crêches, le soutien scolaire, les activités extra-scolaire, l'insertion et l'accompagnement des jeunes sortis du parcours scolaire, la lutte contre l'isolement des ainés, la propreté, etc........

Une récente étude IFOP nous apprend que 91 % de nos compatriotes estime que l'accès au logement devient de plus en plus difficile, cela doit être un des axes majeur de nos propositions.

Pour conclure, c'est surtout faire la démonstration que nous avons cernés les attentes et faire des propositions appropriés, rationnelles et crédibles.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagazettedudemocrate.blogspot.com/
Farid

Farid

Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'autre enjeu des municipales 2008   Jeu 27 Sep - 1:36

"Pour moi, ce qui compte dans une élection municipale à Lyon, ce n'est pas principalement la politique nationale, c'est principalement la vie des Lyonnais", a dit M. Bayrou. "Les élections municipales, c'est fait pour rendre meilleure la vie des gens dans une ville".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagazettedudemocrate.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'autre enjeu des municipales 2008   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'autre enjeu des municipales 2008
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Royal Rumble 2008
» Calvi 6 et 7 juin 2008
» Brest 2008, nous y étions
» Comment fait on pour avoir constament une photo ou autre ...
» 5 Couleurs Iridescent DIOR "Golds" (été 2008)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Géneration Orange Lille :: Actualité et politique :: Régional-
Sauter vers: