Géneration Orange Lille

Un forum de discussion animé par les jeunes démocrates lillois
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MODEM: STATUTS ET FINANCEMENT, LE GRAND IMBROGLIO

Aller en bas 
AuteurMessage
tibolano
Admin
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 38
Localisation : Lille
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: MODEM: STATUTS ET FINANCEMENT, LE GRAND IMBROGLIO   Sam 15 Sep - 12:07

MODEM: STATUTS ET FINANCEMENT, LE GRAND IMBROGLIO

«Où sont les sous de la campagne»? Qui tient les cordons de la bourse centriste? Quelle marge de manoeuvre Bayrou a-t-il ? Et n’est-il pas «condamné» à se rapprocher du Nouveau Centre, par-delà les alliances électorales? Ces questions vous paraissent saugrenues ? Elles n’ont rien à faire «ici et maintenant»? Détrompez-vous : au bar du Modem, à Seignosse, elles sont sur toutes les lèvres...


Rien n’est simple au MoDem. Pas encore né officiellement, le parti lancé par François Bayrou ne devrait pas pouvoir bénéficier de financement public en son nom propre. 3,8 millions d’euros. C’est, selon Michel Mercier, président du groupe centriste au Sénat et chargé des questions de trésorerie à l’UDF, le montant du financement public auquel peut prétendre, au vu des résultats enregistrés lors des législatives, l’UDF-MoDem. Ou, plutôt, l’UDF tout court. Car pour pouvoir bénéficier de cette manne, «il fallait déposer, avant le 4 mai, au ministère de l’Intérieur, les listes des partis politiques et des associations de financement», explique Michel Mercier. Or, selon Didier Bariani, François Bayrou a bien créé une association de financement et déposé des statuts, mais... le 9 mai.

Le MoDem ne peut donc légalement percevoir que le produit de ses adhésions, le financement public étant pour l’heure versé à l’association nationale de financement de l’UDF. Un argument de poids pour ceux qui, comme le conseiller de Paris, voient d’un très mauvais œil l’absorption de l’UDF par le MoDem, envisagée par François Bayrou. Didier Bariani ne se fait d’ailleurs pas prier pour pointer l’actuelle fragilité du MoDem : «Il n’a ni cadre statutaire, ni réglementation. Seule une déclaration de principe du conseil national prononcée le 10 mai dit que l’UDF appelle à sa constitution. Or, estime Didier Bariani, ce n’est pas un élément de droit, mais un élément de fait politique.» Selon lui, les statuts du MoDem déposés par François Bayrou – «un copié-collé de ceux de l’UDF», dit-il - l’ont été «à titre conservatoire, ne sont pas appelés à vivre et visent simplement à ce que personne ne puisse s’attribuer ce nom». Quoi qu’il en soit, la question devra être réglée avant le Congrès constitutif du MoDem, prévu en fin d’année. Le plus tôt serait le mieux pour Didier Bariani, qui n’hésite pas à affirmer que «si François Bayrou entend différer l’affaire, le débat ne pourrait que prendre une tonalité exacerbée». D’autant que «derrière ces questions de statuts, se trouve celle du positionnement politique»...


Voir les statuts de l’UDF et ceux du Modem :

http://www.udf.org/connaitre/statuts.html


Nicolas Voisin est blogreporter


article publié ici : http://www.europeus.org/archive/2007/09/14/modem-statuts-et-financement-le-grand-imbroglio.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MODEM: STATUTS ET FINANCEMENT, LE GRAND IMBROGLIO
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» statuts du Modem
» [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap
» Créer un MODEM virtuel
» La grand-place de Mons le 16 décembre 07
» Le Grand Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Géneration Orange Lille :: UDF-Mouvement Démocrate :: Général-
Sauter vers: