Géneration Orange Lille

Un forum de discussion animé par les jeunes démocrates lillois
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Golfe Persique. Le roi mage de l’Elysée

Aller en bas 
AuteurMessage
D



Nombre de messages : 198
Age : 30
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Golfe Persique. Le roi mage de l’Elysée   Mar 15 Jan - 13:11

Golfe Persique. Le roi mage de l’Elysée

Nicolas Sarkozy poursuit sa tournée dans les pays du Golfe. Il est arrivé hier soir au Qatar. Auparavant, en matinée, il avait prononcé en Arabie saoudite un discours à connotation religieuse devant le Conseil consultatif du pays.

De notre envoyé spécial à Riyad. Nicolas Sarkozy nous ferait-il une crise mystique ? Faudra-t-il bientôt installer un tapis de prière à l’Elysée ? Empreint de références à la religion, son discours devant la « choura » saoudienne à Riyad (assemblée de concertation) n’a pas manqué de surprendre. Déconcertant personnage, qui semble d’un côté incarner la droite « bling-bling » la plus matérialiste, affiche un train de vie luxueux et se laisse inviter par les plus grands patrons, et de l’autre, se lance volontiers dans des homélies, comme hier matin, où il rend hommage à « Dieu qui n’asservit pas l’homme mais qui le libère ». Une réflexion paradoxale quand notre vieux fond laïc voyait jusqu’alors dans la religion un instrument de contrôle social et d’asservissement.
Sarkozy envoie des SMS
Il est vrai que la présidence a agrégé depuis peu un nouveau penseur en la personne d’Edgar Morin, dont la « politique de civilisation » vise à nous faire sortir d’un matérialisme étroit : « Il ne suffit pas à l’homme de consommer pour être heureux », semble découvrir le chef de l’État, prisonnier de ses promesses sur le pouvoir d’achat. Son intervention a d’ailleurs été distraitement suivie par des dignitaires, qui n’avaient pas tous pris les écouteurs afin d’entendre la traduction. Il est vrai que la veille, Nicolas Sarkozy, lui-même inattentif, ne cessait d’envoyer des SMS pendant la signature d’accords-cadres avec le roi Abdallah. Pour séduire ses hôtes, riches de leurs pétrodollars, Sarko n’est pas dans l’exportation de la philosophie des Lumières, de cette « exception française » sur laquelle il a tiré un trait. L’homme fait preuve d’un sens de l’adaptation et du relativisme culturel que ne renierait pas Jacques Chirac, sauf que son héritier illégitime est passé à la vitesse supérieure. Dans ce discours aux accents communautaristes, où la diversité planétaire des cultures n’obéit selon lui qu’à un seul élément fédérateur, un Dieu immanent, le chef de l’Etat rappelle les initiatives prises par la France au nom d’une justice universelle : une conférence des donateurs à Paris pour les Palestiniens, une forte implication au Darfour et au Liban, qu’il n’est pas question de laisser tomber, une volonté d’aider les pays de la région à accéder au nucléaire civil afin de préparer l’après-pétrole. Cette diplomatie sous ombrelle américaine à laquelle elle emprunte les fondamentaux religieux, participe de la recherche d’identité d’un pays en mutation. « Rien n’est plus dangereux qu’une identité blessée, qu’une identité humiliée », explique le président.
« Cheval fougueux »
Nicolas Sarkozy n’oublie pas, tout à son opération séduction, de vanter les universités françaises ainsi que la Bourse française, qui accueille 47 % d’investisseurs étrangers. Arrivé dans la soirée au Qatar, où l’accueille le cheikh Thabani, Nicolas Sarkozy, qualifié de « cheval fougueux » par le roi Abdallah, retrouve ici la nouvelle génération des émirs du Golfe, qui agace la gérontocratie saoudienne. En particulier à cause du ton indépendant de la chaîne Al Jazeera, conçue comme un instrument de rayonnement du petit émirat dans la région.
Hubert Coudurier


D’importants contrats en gestation
Le président Nicolas Sarkozy a affirmé hier que « de gros contrats (allaient) être signés par les entreprises françaises dans les semaines et les mois qui viennent » avec l ’ Arabie saoudite, évoquant « une quarantaine de milliards d ’ euros de contrats potentiels » avec ce pays. Pour l’instant , seuls quatre accords de coopération ont été signés dimanche soir entre la France et l ’ Arabie saoudite. Ces accords concernent les secteurs du pétrole, du gaz et des ressources minières, la formation universitaire en France (où le nombre des boursiers saoudiens est en augmentation), le développement de la formation professionnelle en France, ainsi que « la concertation politique » au niveau des ministres des Affaires étrangères des deux pays.
Accord signé avec le Qatar
Selon l ’ Elysée, les deux délégations ont également évoqué une série de contrats potentiels dans les domaines, notamment, du transport terrestre, de l ’ aviation civile, de l ’ eau , de la sécurité intérieure , de l ’ armement et de l ’ électr i cité . Sur ce dernier sujet, un accord de partenariat a déjà été signé par Total, Suez et Areva afin de proposer aux autorités des Emirats arabes unis un projet de centrale électrique nucléaire sur leur territoire. Dès hier soir, la France et le Qatar ont par ailleurs signé un contrat de 470 millions d’euros pour l’électrification de ce pays, ainsi qu’un protocole d’accord dans le domaine du nucléaire civil et le gaz.


Une base française face à l’Iran
Les Français vont installer une base navale permanente dans le Golfe persique, et Nicolas Sarkozy signera ce matin même un protocole d’accord en ce sens avec Abou Dhabi, le plus important des émirats de la fédération des Emirats arabes unis. Les informations disponibles hier soir sur cette évolution importante de la posture stratégique française au Moyen-Orient tiennent en ces quelques mots que le quotidien Le Monde a publiés hier.
De vrais intérêts
Pour en savoir davantage, il faudra attendre les précisions qui seront données demain à l’issue de la signature. Car tant au cabinet du ministre de la Défense qu’à l’état-major des armées ou à celui de la marine, on renvoyait hier soir vers l’Elysée en affirmant ne rien savoir. Mais à la présidence de la République, personne n’était joignable pour commenter le scoop du Monde. Une chose est sûre : l’information est exacte, et la marine française prévoit bien de s’installer durablement à Abou Dhabi. Il n’est guère difficile d’en percevoir les raisons : la France possède dans le Golfe de vrais intérêts stratégiques, notamment pétroliers et gaziers. Elle n’est absente ni de la rive arabe de cette voie maritime essentielle, ni de la rive iranienne, particulièrement à travers la société Total. Qu’elle veuille s’installer durablement dans la zone est d’autant plus logique que Nicolas Sarkozy porte une attention extrême à l’évolution de la situation au pays des mollahs. De surcroît, les marins ont su gagner le président de la République à leurs arguments sur l’importance vitale de la zone. La Marine nationale fait d’ailleurs effectuer plusieurs dizaines d’escales à ses bâtiments dans les différents ports du Golfe. On notera accessoirement que la marine a le vent en poupe à l’Elysée : l’amiral Edouard Guillaud, le chef de l’état-major particulier du président, voit son influence se consolider ces derniers temps. Et le chef d’état-major de la marine Alain Oudot de Dainville est du voyage dans le Golfe. Il prendra plus tôt que prévu, sans doute dès la fin janvier, la tête d’une nouvelle structure étatique dont Nicolas Sarkozy a annoncé, hier, la création. Elle succédera à la Sofresa, société à capitaux privés spécialisée dans les ventes d’armes à l’Arabie saoudite.
Une réduction à Djibouti ?
Une question reste pour l’instant sans réponse : la création de la base française d’Abou Dhabi entraînera-t-elle une réduction de la présence de la marine à Djibouti ? C’est probable. De même qu’il est bien possible qu’on assiste dans l’avenir au déplacement vers le Golfe de forces terrestres et aérienne françaises basées dans la corne de l’Afrique. Mais seul Nicolas Sarkozy, chef des armées, connaît la réponse...


Un homme décapité hier au sabre pour meurtre
Un Saoudien, reconnu coupable du meurtre d ’ un compatriote, a été décapité au sabre , hier, dans le nord-ouest de l ’ Arabie saoudite, a annoncé le ministère de l ’ Intérieur. Il s ’ agit de la troisième décapitation annoncée en Arabie saoudite depuis le début de l ’ année. En 2007, 153 personnes avaient été exécutées dans le royaume qui applique strictement la charia (loi islamique). L ’ homicide, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue, les attaques à main armée et l ’ apostasie sont passibles de la peine capitale, qui se pratique généralement en public en Arabie saoudite.


http://www.letelegramme.com/gratuit/generales/monde/golfe-persique-le-roi-mage-de-lelysee-20080115-2325777_1183937.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D



Nombre de messages : 198
Age : 30
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Golfe Persique. Le roi mage de l’Elysée   Mar 15 Jan - 13:13

quelqu'un aurait il une video ou le texte du discours de Sarkozy à Riyad? Parce qu'apparement, notre président est laïque quand ça l'arrange, et il s'interesse aussi aux droits de l'homme ...enfin juste en France...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Golfe Persique. Le roi mage de l’Elysée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» M906 Breydel - Operation Octopus
» Zumwalt Class Destroyer (DDG 1000)
» [Vidéo] Le F726 Commandant Bory dans le Golfe Persique en 95
» Achats MAC au Sephora Champs Elysée et Rosny sous Bois
» visite virtuelle du palais de l'Elysée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Géneration Orange Lille :: Média :: Journaux nationaux-
Sauter vers: